LE MOT DU DIRECTEUR GENERAL

Mesdames et messieurs,
Cher(e)s internautes,

        L’institution par la loi N° 2011/011 du 06 mai 2011 modifiant et complétant certaines dispositions de l’ordonnance N° 81-02 DU 29 juin 1981 portant organisation de l’état civil et diverses dispositions relatives à l’état des personnes physiques du Bureau National de l’Etat Civil (BUNEC) est un signal fort que le peuple camerounais , incarné par Son EXCELLENCE Paul BIYA, Président de la République et le Gouvernement camerounais dans son ensemble, ont voulu donner au rôle déterminant et croissant de l’enregistrement des faits d’état civil et de production des  statistiques d’état civil dans l’atteinte, par le Cameroun, des objectifs du développement durable (ODD) en général, et de l’émergence de notre pays à l’horizon 2035 en particulier.

        En effet, reconnue comme « nécessité fondamentale pour la souveraineté des nations (Déclaration de Yamoussoukro, février 2015), la modernisation des systèmes d’enregistrement des faits d’état civil et de production des statistiques d’état civil est un instrument performant d’identification de l’individu et des faits d’état civil le concernant, un outil de référence pour l’exercice de la citoyenneté, ainsi qu’un outil idoine pour l’élaboration des politiques publiques, leur mise en œuvre et leur évolution. Il s’agit en somme, d’une activité permettant l’avènement d’une société plus juste et plus prospère.

        C’est donc à juste titre que le BUNEC, bras technique du Gouvernement en matière d’état civil, s’est vu confier pour mission d’assurer la supervision, le contrôle, la régulation et l’évaluation du système national de l’état civil.

        Aussi, la mise en place du service web du BUNEC répond t-il, à une double exigence, notamment l’arrimage de cet établissement public administratif aux nouvelles technologies de l’information et de la communication d’une part, et l’amélioration de la communication ainsi que de la visibilité du BUNEC vis-à-vis des partenaires institutionnels, des partenaires financiers, des parties prenantes de l’état civil du Cameroun et des citoyens camerounais dans leur ensemble.

        Ce site va assurément donner l’occasion à tous d’avoir meilleur connaissance du cadre juridique régissant l’état civil au Cameroun, du contexte de la création du BUNEC, du détail de ses missions, de son organisation, des activités menées ainsi que des perspectives envisagées pour un service public de l’état civil homogène et complet.

        Je souhaite à tous une très bonne navigation.

Le Directeur Général

Alexandre Marie YOMO