Téléchargements

Schéma Directeur de l'Informatisation de l'Etat Civil
Comité de Pilotage(PRE2C) Télécharger >>
Lois et Textes
Productions du BUNEC et Partenaires

Des formulaires de déclaration des naissances et de décès par les formations sanitaires sont désormais harmonisés. il s’agit là d’un véritable catalyseur pour l’amélioration de l’enregistrement des naissances et de décès au Cameroun.


C’est le moins que l’on puisse dire. En effet, jadis, les formations sanitaires avaient recoursà une diversité de formulaires utiliséspour la déclaration des naissances et de décès. En termes de contenu desdits documents, c’est chaque formation sanitaire qui appréciait la nature des informations à mettre dans les formulaires. Ceci impactait négativement la collecte des données de déclaration des faits d’état civil etl’établissement des actes d’état civil.

Afin d’y remédier et à la diligence du Bureau National de l’Etat Civil (BUNEC), les administrations parties prenantes à l’enregistrement des faits d’état civil et à l’établissement des statistiques d’état civil notammentle MINDDEVEL, le MINSANTE, le MINREX etl’INS, avec l’appuide Vital Stratégies et Bloomberg Philanthropies dans le cadre du Projet Initiative « Données pour la Santé IDS, ont accordé leurs violons sur la base des exigences nationales et internationales en la matière.De manière consensuelle, des formulaires harmonisés ont été élaborés puis validés. C’est dire que toute déclaration de naissance ou de décès, quelle que soitla formation sanitaire sur l’étendue du territoire national, contiendra la même nature des informations permettant aux centres d’état civil destinataires de mieux enregistrer ces faits d’état civil et d’en dresser des actes.

Le contenu du formulaire de la déclaration de naissances porte dorénavant des renseignements sur la localisation de la formation sanitaire émettrice, sur le nouveau-né, la mère, le père, le déclarant et leurs contacts, ainsi que l’accusé de réception de l’officier d’état civil.

Quant au formulaire de déclaration de décès, il donne des informations surla localisation de la formation sanitaire émettrice, des informations sur le défunt, le décès, la cause du décès, le déclarantet l’accusé de réception de l’officier d’état civil.

Ces formulaires harmonisés sontà la disposition des formations sanitaires sur l’ensemble du territoire national. Leur utilisation, rendue obligatoire par lettre circulaire du Ministre de la Santé Publique signée le 5 Avril 2021.

En somme, l’entrée en vigueur de l’utilisation de ces formulaires harmonisés donneraune bouffée d’oxygène supplémentaire au BUNEC, dans l’avancée de la réforme du système de l’état civil du Cameroun.

 

Des formulaires de déclaration des naissances et de décès par les formations sanitaires sont désormais harmonisés. il s’agit là d’un véritable catalyseur pour l’amélioration de l’enregistrement des naissances et de décès au Cameroun.

C’est le moins que l’on puisse dire. En effet, jadis, les formations sanitaires avaient recoursà une diversité de formulaires utiliséspour la déclaration des naissances et de décès. En termes de contenu desdits documents, c’est chaque formation sanitaire qui appréciait la nature des informations à mettre dans les formulaires. Ceci impactait négativement la collecte des données de déclaration des faits d’état civil etl’établissement des actes d’état civil.

Afin d’y remédier et à la diligence du Bureau National de l’Etat Civil (BUNEC), les administrations parties prenantes à l’enregistrement des faits d’état civil et à l’établissement des statistiques d’état civil notammentle MINDDEVEL, le MINSANTE, le MINREX etl’INS, avec l’appuide Vital Stratégies et Bloomberg Philanthropies dans le cadre du Projet Initiative « Données pour la Santé IDS, ont accordé leurs violons sur la base des exigences nationales et internationales en la matière.De manière consensuelle, des formulaires harmonisés ont été élaborés puis validés. C’est dire que toute déclaration de naissance ou de décès, quelle que soitla formation sanitaire sur l’étendue du territoire national, contiendra la même nature des informations permettant aux centres d’état civil destinataires de mieux enregistrer ces faits d’état civil et d’en dresser des actes.

Le contenu du formulaire de la déclaration de naissances porte dorénavant des renseignements sur la localisation de la formation sanitaire émettrice, sur le nouveau-né, la mère, le père, le déclarant et leurs contacts, ainsi que l’accusé de réception de l’officier d’état civil.

Quant au formulaire de déclaration de décès, il donne des informations surla localisation de la formation sanitaire émettrice, des informations sur le défunt, le décès, la cause du décès, le déclarantet l’accusé de réception de l’officier d’état civil.

Ces formulaires harmonisés sontà la disposition des formations sanitaires sur l’ensemble du territoire national. Leur utilisation, rendue obligatoire par lettre circulaire du Ministre de la Santé Publique signée le 5 Avril 2021.

En somme, l’entrée en vigueur de l’utilisation de ces formulaires harmonisés donneraune bouffée d’oxygène supplémentaire au BUNEC, dans l’avancée de la réforme du système de l’état civil du Cameroun.

Des formulaires de déclaration des naissances et de décès par les formations sanitaires sont désormais harmonisés. il s’agit là d’un véritable catalyseur pour l’amélioration de l’enregistrement des naissances et de décès au Cameroun.

C’est le moins que l’on puisse dire. En effet, jadis, les formations sanitaires avaient recoursà une diversité de formulaires utiliséspour la déclaration des naissances et de décès. En termes de contenu desdits documents, c’est chaque formation sanitaire qui appréciait la nature des informations à mettre dans les formulaires. Ceci impactait négativement la collecte des données de déclaration des faits d’état civil etl’établissement des actes d’état civil.

Afin d’y remédier et à la diligence du Bureau National de l’Etat Civil (BUNEC), les administrations parties prenantes à l’enregistrement des faits d’état civil et à l’établissement des statistiques d’état civil notammentle MINDDEVEL, le MINSANTE, le MINREX etl’INS, avec l’appuide Vital Stratégies et Bloomberg Philanthropies dans le cadre du Projet Initiative « Données pour la Santé IDS, ont accordé leurs violons sur la base des exigences nationales et internationales en la matière.De manière consensuelle, des formulaires harmonisés ont été élaborés puis validés. C’est dire que toute déclaration de naissance ou de décès, quelle que soitla formation sanitaire sur l’étendue du territoire national, contiendra la même nature des informations permettant aux centres d’état civil destinataires de mieux enregistrer ces faits d’état civil et d’en dresser des actes.

Le contenu du formulaire de la déclaration de naissances porte dorénavant des renseignements sur la localisation de la formation sanitaire émettrice, sur le nouveau-né, la mère, le père, le déclarant et leurs contacts, ainsi que l’accusé de réception de l’officier d’état civil.

Quant au formulaire de déclaration de décès, il donne des informations surla localisation de la formation sanitaire émettrice, des informations sur le défunt, le décès, la cause du décès, le déclarantet l’accusé de réception de l’officier d’état civil.

Ces formulaires harmonisés sontà la disposition des formations sanitaires sur l’ensemble du territoire national. Leur utilisation, rendue obligatoire par lettre circulaire du Ministre de la Santé Publique signée le 5 Avril 2021.

En somme, l’entrée en vigueur de l’utilisation de ces formulaires harmonisés donneraune bouffée d’oxygène supplémentaire au BUNEC, dans l’avancée de la réforme du système de l’état civil du Cameroun.

Le BUNEC a organisé un atelier préparatoire sur la production des informations statistiques d’état civil dans les zones concernées par le projet Legal Identity for All. Plusieurs administrations partenaires y ont pris part.


     Le BUNEC a organisé depuis le 31 mars à Maroua, l’atelier préparatoire sur la production des informations statistiques d’état civil. Cet atelier prévu pour trois jours, rentre dans le cadre de la mise en œuvre des activités pilotes du projet Legal Identity for All. Il regroupe, outre les responsables des services centraux du BUNEC, ceux de l’Agence régionale de l’Extrême-Nord et des participants issus des administrations parties prenantes du système de l’état civil notamment le MINDDEVEL, le MINAS, le MINSANTE, le MINJUSTICE, le MINPROFF, le MINEDUB, la DGSN et l’INS.

       L’objectif de cet atelier est la production de manière participative et consensuelle, des drafts, des documents stratégiques et des outils-types devant permettre la collecte des variables contenues dans les registres d’état civil.

       De manière spécifique, il est question d’identifier et de formuler la demande statistique aux niveaux régional et local, dresser un diagnostic du fonctionnement de l’activité statistique de l’état civil à travers son système d’information et enfin, de planifier l’activité statistique locale autour des agences régionales.

     Au total, huit communes sont concernées par cette activité qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet Legal Identity for All dans sa phase pilote notamment celles de Mokolo, Touloum, Tokombéré, Gazawa, Kaelé, Maroua 1er, Maroua 2ème et la communauté urbaine de la ville de Maroua.

     Cet atelier permet le renforcement des capacités des participants, l’amélioration du processus de suivi et de collecte des données de l’état civil, la production et l’utilisation des statistiques de qualité, la sensibilisation des acteurs sur l’importance des statistiques d’état civil et enfin, l’élaboration d’outils standardisés de collecte et de production des statistiques, le respect des normes standards internationales.

     Pour mémoire, le projet Legal Identity for All, est financé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et dont l’objectif vise à résorber le sous enregistrement des faits d’état civil, ainsi que le renforcement des capacités techniques des acteurs de la documentation civile, dans un contexte marqué par des défis sécuritaires.

       Au demeurant, il convient de relever que pour ce qui est des enjeux dans le domaine des statistiques d’état civil, sans un système statistique d’état civil performant et adéquat, il sera difficile de relever le défi de la bonne gouvernance et la réalisation des objectifs de développement durable

AFD logoAVIS D’APPEL INTERNATIONAL A MANIFESTATION D’INTERET N°__________/AAMI/BUNEC/DG/DAF/SDRFM/SMA/2021 DU ______________ POUR LA PREQUALIFICATION DES BUREAUX D’ETUDES TECHNIQUES (BET) EN VUE DE SELECTIONNER UNE MAITRISE D’OEUVRE DEVANT ASSURER LE CONTRÔLE ET LA SURVEILLANCE DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE L’IMMEUBLE-SIEGE DU BUREAU NATIONAL DE L’ETAT CIVIL (BUNEC) ET DE SON AGENCE REGIONALE POUR LE CENTRE.

AAMI_MOE_immeuble_siege.pdf

Le thème retenu pour porter cette activité est : « Personnel sanitaire et déclaration des faits d'état civil ».

Ce lundi 15 février 2021, démarre la formation et la sensibilisation des élèves Infirmiers Diplômés d’Etat, des sages-femmes, des aides-soignants et des agents techniques médico-sanitaires dans la région de l’Est à Bertoua. L’activité qui se déroule au campus de l’École d'aides-soignants et