Plus d'Actualités

COOPERATION : le BUNEC se forme à la ma…

12-09-2021

Afin de mieux appréhender le Document Programme Pays 2022-2026 dans sa composante thématique « enregistrement des naissances », l’UNICEF forme le personnel du BUNEC à la maitrise des approches théoriques. La...

Read more

Téléchargements

Schéma Directeur de l'Informatisation de l'Etat Civil
Comité de Pilotage(PRE2C) Télécharger >>
Lois et Textes
Productions du BUNEC et Partenaires

CCRPLe 10 juin 2021, le Directeur Général du BUNEC accompagné de son staff a fait une sortie au Centre d’Animation Sociale et Sanitaire (CASS) de Nkoldongo et à la Fondation mère et enfants Chantal BIYA. Cette visite de terrain avait pour objectif de s’enquérir de l’état d’enregistrement et de déclaration des naissances au niveau des bureaux d’état civil y créés.

Au Cameroun, environ 423 000 enfants ne possèdent pas d’acte de naissance.

La déclaration et l’enregistrement des naissances demeurent un problème épineux pour le système d’état civil au Cameroun. Dans l’optique d’y apporter des solutions, le BUNEC régulariser la situation des actes d’état civil dans notre pays, le BUNEC à travers son Directeur Général Alexandre Marie YOMO a entrepris de mettre sur pied des bureaux d’état civil dans toutes les formations hospitalières du Cameroun. Dans la région du centre, ils sont actuellement fonctionnels au Cass de Nkoldongo et à la fondation mère et enfants de Chantal Biya. La visite de travail du Directeur général dans ces deux structures sanitaires à s’enquérir de l’état de fonctionnement de ces bureaux d’état et de leurs manquements et difficultés dans l’exercice de leur travail. Le chef de Bureau de l’état civil du Cass de Nkoldongo a par ailleurs fait état de la réception de 2825 déclarations de naissance, de l’établissement de 969 actes  masculins, 1019 actes féminins soit un total de 1889 actes établis. La fondation mère et enfants a également fait état de ses statistiques d’enregistrement. Au terme de cette tournée de travail le Directeur Général du BUNEC s’est dit satisfait du travail réalise au sein de ces bureaux d’état civil et a promis de résoudre les difficultés rencontrées par ces dernières.