Plus d'Actualités

COOPERATION : le BUNEC se forme à la ma…

12-09-2021

Afin de mieux appréhender le Document Programme Pays 2022-2026 dans sa composante thématique « enregistrement des naissances », l’UNICEF forme le personnel du BUNEC à la maitrise des approches théoriques. La...

Read more

Téléchargements

Schéma Directeur de l'Informatisation de l'Etat Civil
Comité de Pilotage(PRE2C) Télécharger >>
Lois et Textes
Productions du BUNEC et Partenaires

CCRPC’est à la faveur de d’un atelier d’imprégnation tenu du  24 au 27 Mai 2021, dans la ville château d’eau du Cameroun avec l’appui technique et financier du PAMEC/GIZ.

C’est dans le cadre de l’appui technique apporté par le PAMEC/GIZ au BUNEC en vue de créer les conditions nécessaires à la mise en place d’un système de formation du personnel de l’état civil, une stratégie de renforcement des capacités des acteurs de la chaîne de l’état civil a été élaborée. Ce document consacre un volet  au renforcement des capacités du personnel du BUNEC, avec pour objectif de renforcer les capacités des cadres du BUNEC, afin qu’ils soient à même de mettre en œuvre la stratégie de formation des acteurs de l’état civil et de contribuer efficacement à la mise en place d’un système fiable d’enregistrement des faits d’état civil et de production des statistiques d’état civil.

Conformément aux dispositions du décret N° 2013/031 du 13 février 2013 portant organisation et fonctionnement du BUNEC, cet établissement public est chargé, entre autres, de « l’exercice du contrôle administratif et technique sur l’organisation et le fonctionnement des centres d’état civil, ainsi que sur la tenue des registres et l’établissement des actes d’état civil »

Cette disposition est traduite dans l’organigramme du BUNEC par la mise en place de la Direction de la Normalisation et du Contrôle des Centres d’Etat Civil, comprenant la Sous-Direction de la Normalisation et une Sous-Direction du Contrôle des Centres d’Etat Civil, au niveau des services centraux. Dans les agences régionales, cette mission est assurée par le Service du Suivi du Fonctionnement des Centres d’Etat Civil.

A cet égard, il importe de rappeler, à toutes fins utiles, que le Cameroun compte environ 2800 centres d’état civil, dont 374 centres principaux logés dans les communes et communautés urbaines, 46 au sein des missions diplomatiques et postes consulaires, et 2400 centres secondaires disséminés à travers le territoire national.

 

Aux termes de deux jours de travaux,  les responsables en charges de la mission de contrôle des centres d’état civil se sont  approprié le cadre institutionnel de la dite mission, leurs contribution ont apporté  à l'amélioration du dispositif existant, notamment le cadre institutionnel, préalables au contrôle, la planification des missions, la méthodologie du contrôle et la mise en œuvre des recommandations. Enfin les participants  sont familiarisés également  avec les outils de collecte des données et  les contraintes de qualité en matière de la digitalisation de la collecte des données